Rechercher dans l'Actualité

Les rubriques sur l'actualité

-

Actualités

-

Cinéma

-

Emploi

-

Enchère

-

Féminin

-

Hippisme

-

Informatique

-

Jeux

-

Locations

-

Loisirs

-

Musique

-

Peinture

-

Santé

-

Sport

-

Vacances

-

Voyages

Envoyez nous vos articles !
Envoyez nous vos articles en cliquant ici en nous expédiant le titre, contenu, catégorie et éventuellement une photo.
Où sont passés les profs?
Par Alison le 08/01/2002

Voir tous les articles sur Informatique

Je fantasmais d’une reprise de classe sans prise de tête. Petite semaine de 18 heures, quelques copies à fustiger et surtout plus de cours à préparer. Comment vous n’êtes pas au courrant ? Mais depuis l’arrivée d’Internet en France, nous les pédagogues nous n’avons plus besoin de préparer les cours pendant de longues heures. Plus de prise de tête, maintenant tout est sur la toile. Tu cherches ta substance, ton domaine, tu cliques, tu imprimes sur ta perso et tu photocopies à gogo. Distribution assurée par les délégués de classe. Plus rien à faire ! c’est pas beau le progrès dans notre école laïque !

Bon d’accord, j’avoue que quelques parents plutôt branchés se sont aperçus de la tromperie, mais ils n’ont pas mouftés et puis il faut bien vivre avec son temps…

Mais pour une surprise en ce jour 7 janvier 2002, ce fut plutôt une grande contrariété, il faut que je retourne à l’école des professeurs. C’est le Conseil Général qui nous le demande, quel trouble fête ! Je dois aller me former pendant plusieurs jours au « cartable électronique ». Qu’elle poisse, l’organisation c’est huit heures par jour, je vais tomber malade, je le sens, ça vient déjà … Petit calcul mental pour me motiver : (Frais d’hébergement Frais de déplacement Prime de formation) = une semaine en pension complète à la montagne aux prochaines vacances scolaires de Février. Adjugé, vendu !
Je vais quand même me tourmenter un max., il y a longtemps que je sais me servir d’un PC portable. Bof ! tant pis cela me reposera de mes classes surchargées. Et puis je ne verrais pas leurs sales tronches pendant huit jours.

J’y pense ! qui va assurer mes cours pendant mon absence ? L’Education Nationale a bien dit dans sa dernière note d’information : « qu’aucun poste ne sera remplacé avant 15 jours complets de manque » Déjà que les programmes sont surchargés et qu’en plus je suis un peu à la traîne à cause d’une vilaine gastrite qui m’a clouée au lit une semaine entière. De toutes façons il faudra bien qu’ils l’avalent en entier ce foutu programme scolaire. Pour les meilleurs, j’ai pas de soucis à me faire, ils sauront se débrouiller très bien sans moi et puis les parents n’auront qu’à mettre la main à la feuille. Pour les traînards, tant pis, il faudra qu’ils continuent à pagayer plus fort que les autres. S’ils sont gentils, je leur proposerai des cours de soutien mais à la rentrée prochaine 2002/2003. Mais pourquoi je culpabilise autant après tout ceux ne sont que des sales chérubins qui ne savent pas déchiffrer convenablement deux phrases. Et le français n’en parlons pas, ils m’écrivent des mots qui ne font pas encore partis de la langue française dans aucun manuel encore en circulation. Et puis ils sont totalement obsolètes à tout sauf à l’informatique. Génération higth Tech : magnifique, excell pour les maths et Word pour les fautes. Aucun effort à offrir c’est YEEEEEESSSSSSSSSS comme ils disent !

J’ai mal aux entrailles de savoir que l’on va lors des prochaines rentrées leur confier un PC portable dit « cartable électronique ». Comment les responsabiliser sur le coût élevé de ce matériel de haut niveau quand on sait qu’ils ne sont une horde stupide et sauvage ! Il ne va pas falloir compter sur nous pour faire les flics, pas le temps pour cela mais moi je vous le dit il va en disparaître des cartables. Beaucoup vont s’égarer entre la maison et le collège. Elle devient belle notre école laïque et gratuite !!!

Et bien non je ne suis pas une prof, heureusement pour moi, mais je suis fille, nièce, petite-fille d’enseignants depuis trois générations, alors les lamentations des profs j’en connais un rayon. Ma fille, cette grande couleuvre, veut devenir enseignante, pourquoi lui ai-je demandé ? « les vacances, la paye, le peu d’heures de travail par semaine, enfin le rêve quoi ! »

Alison Forget
http://chroniquesdumoun.free.fr

© Copyright Hebdo Landes 1997-2001. Tous droits réservés - Webmaster
Les textes, les graphismes, l'audio et l'audio-vidéo sont la propriété d'Hebdo-Landes.com